Aum Shinrikyō ou Vérité suprême d'Aum (オ ウ ム 真 理 教, Ōmu shinrikyō) (devenu Aleph en 1999), est une secte principalement implantée au Japon et en Russie, ayant commis plusieurs actes criminels au Japon entre 1989 et 1995, et principalement connue pour l’attentat au gaz sarin dans cinq rames bondées du métro de Tōkyō le 20 mars 1995 qui causa 12 morts et plus de 5500 blessés. L'organisation est placée sur la liste officielle des organisations terroristes du Canada, des États-Unis et de l'Union européenne.
Aum ou om est une syllabe sanskrite représentant le « son primordial de l'univers », et shinrikyō signifie « enseignement de la vérité suprême ».
En 1999 elle a pris le nom d’Aleph et exige depuis que ses membres s’engagent par écrit à ne pas enfreindre les lois.
En 2007, des adeptes l’ont quittée pour fonder Hikari no Wa (Cercle de lumière).

Idéologie

L’idéologie religieuse, d'inspiration principalement bouddhiste, comportait des emprunts à l’hindouisme, à l’apocalyptisme chrétien et au new age ; un grand crédit était accordé aux prophéties de Nostradamus.
Sur le plan politique, le groupe, convaincu de la disparition rapide du gouvernement japonais qu'il jugeait corrompu, avait pour objectif de provoquer un Armageddon, devant survenir entre 1997 et 2003, et auquel survivraient les seuls membres de la secte, qui pourraient alors prendre le pouvoir. À partir de 1989, pour justifier les crimes commis par certains membres, Asahara développa le concept de poa: le meurtre est légitime s’il empêche la victime de commettre un acte qui lui attirerait un mauvais karma.
Aleph et Hikari no Wa, nouvelles sectes héritières d'Aum Shinrikyo, l’ont officiellement abjuré.