Pourquoi cette collection ?

Concernant la différence entre faire l'apologie du meurtre et se contenter de collectionner des objets ayant appartenu à des criminels, je considère ma collection comme un ensemble de documents révélateurs de la psyché si particulière de ces personnes-là.

Ce sont des documents humains.

Pour moi, certains des éléments de ma collection en disent long sur le sujet et de manière bien plus explicite, que tous les rapports d'expertises psychiatriques ou criminologiques. Ainsi, je collectionne les nombreux dessinspoèmes et autres reliques que m'envoient mes correspondants, du fin fond des pénitenciers les plus répressifs de la planète.

J'ai autant appris sur les tueurs en série en collectionnant et en correspondant avec certains d'entre eux qu'en lisant les nombreux livres ainsi que les différentes études rédigées à leurs sujets. Néanmoins, j'ai lu beaucoup d'ouvrages consacrés aux tueurs en série ainsi que de nombreux livres de psychologie ayant attrait de près ou de loin à ce phénomène.